DAY 1 La voyageuse immobile se mets en mouvement

DAY 1

La voyageuse immobile se mets en mouvement

Vendredi 7 Juin
15° Oslo - Longyearbyen

Enfant, déjà, j’étais une voyageuse immobile, parcourant le monde grâce aux mots des livres ouverts sur mes genoux.
Initiée par ma mère aux lectures des grands explorateurs des Pôles, je vivais intensément  les récits des expéditions de Paul Emile Victor, de Jean-Louis Etienne, Alexandra David-Néel, tellement inspirante. Plus tard, les ethnologues comme Lévis Strauss, Philippe Descola, sociologues comme Kenneth B. Clark, entre autre, me permirent d’élargire mon champs de connaissances et d’interprétation du monde, d’en percevoir la diversité et la richesse. Chacun de ces êtres intrépides à la curiosité insatiable m’ont transmis leur passion pour un ailleurs, peuplé d’autres sociétés aux modes de vie si différents du nôtre.
Ce rêve, ce désir, cette soif de découvertes et d’expériences sont toujours vivants en moi.
J’ai aujourd’hui la chance immense de pouvoir enfin réaliser ce rêve d’enfant, explorer Svalbard, tout au bout du monde, et de concrétiser ma volonté d’artiste de témoigner à mon tour sur l’Arctique par une œuvre polaire.

J’allais vivre une résidence d’artiste le longs des côtes arctiques, sur un voilier de 3 mâts, en compagnie de 30 artistes du monde entier.

Mon projet artistique : du Land Art.

J’installerai des couvertures de survie sur la banquise

exprimant par cette association,

la détresse du vivant sur la Terre.

Leave a Reply

Your email address will not be published.